Citation

« Je suis médecin généraliste »

Certes, je n’ai pas passé le concours de l’internat. Je suis donc un gros raté aux yeux de mes charmants profs de fac. Un nul, le degré zéro de l’évolution médicale, … Mais comme l’indique mon titre, je suis ravi d’être généraliste. Je ne regrette pas mon choix.

J’ai fini mon internat en 2001. Remplacement pendant 5 ans surtout à la campagne, puis installation en 2006, à la campagne bien sûr, avec création d’une patientèle. Depuis 2012, en maison de santé avec une équipe sympa.

Continuer la lecture

Citation

L’installation, ça n’a pas été un enferment dans une routine, mais un début de liberté ! « 

 » J’ai commencé les études de médecine parce que je voulais être médecin. Tout court. Et puis en grandissant dans la faculté, je me suis intéressée à l’option de médecine générale, histoire de voir comment ça se passait de l’autre côté du bureau de mon médecin à moi.

Un stage ! Et là, j’ai su que je deviendrai médecin généraliste quand j’ai suivi mon médecin de famille au cours de ses consultations.

Internat et remplacement se sont enchainés. La passion a suivi.

Et puis estimant qu’il me manquait un petit quelque chose, que je n’étais pas entièrement satisfaite : je pris la décision de poser ma plaque.

Ca fait drôle au début parce qu’on se dit qu’on va avoir plein de responsabilités qui déboulent.

Et puis en fait NON ! C’est pareil mais en mieux !

J’ai une relation de confiance qui se noue avec mes patients, je vois les petits bouts grandir, mamie Odette me parle de ses petits enfants…

Et je m’épanouis d’autant plus, que ça me laisse du temps pour autre chose : médecin de crèche, mon investissement syndical ne sont que le début d’une diversité d’activités que je veux entreprendre.

L’installation, ça n’a pas été un enferment dans une routine, mais un début de liberté !  »

Docteur V.S.

Citation

« OUI les jeunes s’installent et aussi à la campagne ! »

Je suis une jeune médecin généraliste de 34 ans, je me suis installée en 2014, 6 mois après ma thèse. Je suis pacsée et c’est mon conjoint qui m’a suivi. Il est fonctionnaire ce qui estsûrement plus facile pour trouver du boulot me direz vous.

Je n’ai pas fait mes études à Rennes, d’abord angevine puis rémoise pour mon internat mes racines bretonnes m’ont rappelées dans la région.

Continuer la lecture

Citation

“Vous savez une ortie c’est comme une liane”

Je suis un jeune médecin généraliste de 36 ans installé depuis 1 an, dans ce qu’on pourrait appeler le trou du cul du monde. Village de 200 âmes, zone blanche, lorsqu’on évoque un iPhone, les villageois se demandent ce que c’est, et ils en sont encore au modem.

Autre paramètre non négligeable, je ne suis pas du crû, je suis antillais.

Alors pourquoi avoir choisi de m’installer en rural, dans un coin paumé à 70 km de chez moi ?

Ben parce que, je les aime bien mes patients, j’aime bien ce rapport particulier avec les patients, le fait de partager leur vie, d’être dans ce coin de France, qui a bercé mon enfance, et m’a fait choisir ce métier.

Continuer la lecture

Citation

« J’ai été collaboratrice… »

Et non je ne vais pas faire le récit d’un médecin désabusé qui a deplaqué pour fuir le système…

Je ne vais pas donner d’arguments à toutes ces voix qui s’élèvent pour dire que les jeunes n’ont plus la vocation et ne veulent plus s’installer…

Je ne vais pas rajouter une pierre au discours catastrophiste de nos aînés qui crient à qui veut bien l’entendre “déplaquez, fuyez. La sécu, l’URSSAF, la CARMF veulent votre peau…”

Continuer la lecture

Citation

Médecin traitant et mère de famille, est-ce compatible ?

Dès les résultats de l’internat obtenu, j’ai entendu divers conseils « Tu sais, si tu veux une vie de famille, tu as intérêt à choisir une spécialité plus tranquille, qui ne demande pas de gardes ; Pourquoi pas gynéco ? Ou dermato ? ».

Il est vrai que imaginant le médecin de famille qui travaille jusque 22h pour soigner ses malades, qui travaille le samedi, qui est disponible 24h/24 sur son téléphone pour répondre à toutes les demandes… Il y a de quoi se demander.

Médecin de famille et mère de famille ? IMPOSSIBLE me répète-t-on…

Après l’internat, je vois certains de mes collègues, qui préfèrent trouver un poste salarié, afin de bénéficier d’une tranquillité administrative et d’horaires plus en adéquation avec une vie de famille. Et je me suis posée la question…

Et pourtant, aujourd’hui je suis épanouie, tant dans ma vie professionnelle que familiale.

Continuer la lecture

Citation

« Les médecins c’est plus ce que c’était ».

Je ne peux plus encaisser ces critiques banales sans m’effondrer intérieurement. Après quelques années à prêcher l’enthousiasme des jeunes généralistes, comment trouver encore les arguments pour convaincre ?

« Les jeunes médecins ne veulent plus travailler », « Il est encore en vacances », « Il s’en fiche de ce qui peut nous arriver », des petites phrases si courantes, qui font mal à la jeune génération de médecins qui s’efforce de défendre, certes différemment, l’intérêt de ses patients.

Ces patients regrettent le médecin disponible jour et nuit 7 jours sur 7, les rendez-vous sans délai (quelque soit le motif), les renouvellements d’ordonnance sur la tablette de la salle d’attente…

Continuer la lecture

Citation

Un peu d’optimisme dans ce monde cynique! 

Pourquoi les jeunes médecins généralistes s’installeraient-ils en France ???

Parce que les syndicats dits « seniors » leurs expliquent qu’ils seront noyés sous la paperasse ? Parce qu’on n’est pas assez payé ? Parce que l’on subit tous les jours le joug de la CPAM (Caisse primaire d’assurance Maladie) ? Qu’on est assommé par les charges sociales ?

Parce qu’en réponse à une provocation d’un maire breton, certains répondent qu’ils vont partir travailler … en Suisse ?

Parce que la presse nationale nous explique qu’AUCUN jeune ne s’installe ?

Parce que la population française trouve que les médecins « ce n’est plus comme avant » ? Que les médecins abusent de leur position et ne sont pas « au service » de leurs patients ?

NON  !!!

Continuer la lecture